Agriculture et paysages

Current Size: 100%

Version imprimable

L’omniprésence de l’eau en Provence a favorisé sur le territoire une extrême diversité biologique et le Vaucluse a bâti sa richesse sur l’agriculture, composante majeure de l’activité et du territoire.

La Sorgue, poumon des Monts de Vaucluse

Au cœur de ce département, le Pays des Sorgues Monts de Vaucluse, baigné par sa magnifique et extraordinaire rivière (oui oui, rien que ça !) et adossé aux Monts de Vaucluse, est le type même du paysage agricole de la célèbre plaine du Comtat Venaissin. Et oui, notre territoire - qui bénéficie d’une terre limoneuse et riche, donc favorable à une production agricole de qualité – a fait de l’agriculture un des piliers de son développement.

Un développement équilibré, pour répondre aux besoins économiques et sociaux tout en préservant et valorisant les espaces agricoles et naturels. Différentes actions ont été développées comme l'aide à l'installation d'agriculteurs biologiques, la sensibilisation sur la réduction des pesticides, le développement des circuits courts…

Une ressource en eau exceptionnelle

Il faut dire qu’en plus d’avoir une bonne terre, notre territoire dispose d’un autre atout et non des moindres : une ressource en eau exceptionnelle, classée au titre de Natura 2000, sa rivière, la Sorgue (ou « les Sorgues » puisque cette rivière dite « inverse » se divise sans cesse en de multiples bras) !

En plus de cette division naturelle, afin de répartir la ressource de façon optimale, les hommes ont forcé l’eau à circuler ça ou là, grâce à une succession d’ouvrages hydrauliques (seuils, déversoirs, vannages).

Les terres agricoles irriguées par la Sorgue

La densité de ce maillage, associé à l’abondance de l’eau même en période estivale et à ses caractéristiques physico-chimiques, permet d’utiliser la Sorgue pour l’irrigation des terres agricoles, sans porter de préjudice significatif au fonctionnement du cours d’eau.

En effet, les prélèvements restent faibles :

  • l’eau est froide (une moyenne de 12°C toute l’année : les plantes, comme nous, frissonnent à son contact !)
  • sa charge sédimentaire est faible

Du coup les exploitants préfèrent utiliser l’eau de la Durance (via le réseau du Canal de l’Isle créé en 1849 et du Canal de Carpentras inauguré en 1857) ou prélever dans la nappe à partir de forages individuels.

Le réseau des Sorgues

Ce qui est certain, c’est que le réseau des Sorgues avec ses 500 km de bras - témoin d’une longue histoire d’interaction entre l’homme et l’eau - a façonné l’ensemble des paysages agricoles et « naturels » en tissant la trame de l’aménagement du Pays des Sorgues et en rythmant son activité économique.

Fortement anthropique (oui, c’est ça : « dont la formation résulte de l’intervention de l’homme) notre rivière, atypique et complexe, présente une richesse historique, écologique et paysagère exceptionnelle ! Si vous ne la connaissez pas encore, il va falloir venir la découvrir… Et pour cela, nous sommes à votre disposition ! En plus de vous détendre en admirant les alentours, vous pourrez vous régaler… de bons produits ! Notre cuisine méditerranéenne n’est elle pas connue pour ses vertus nutritionnelles ?

Fruits et légumes du pays du soleil

Ici, au cœur de la Provence, produits de qualité florissant de tous côtés : nos fruits et légumes du pays du soleil sont disponibles à profusion tout au long de l'année selon leur saisonnalité, chez nos producteurs. Les cultures sont très diverses sur le territoire et après un passé où on trouvait surtout de la vigne et des céréales, ce sont maintenant les cultures fruitières et maraîchères qui ont pris le pas sur ces dernières. 

Des vergers abondants

Le pommier vient en tête des espèces fruitières cultivées en arboriculture mais on trouve également : poirier, pêcher, cerisier, abricotier, prunier. Les vergers se répartissent sur l’ensemble du territoire et quels paysages ! On vous laisse imaginer le lever de soleil sur fonds de Monts de Vaucluse et de Luberon avec la rivière et les cerisiers en fleurs sur le bord de nos champs et petites routes. Un vrai bonheur… 

Des légumes savoureux

On trouve aussi des fraises, des melons, des courgettes, des aubergines, des tomates, des poivrons, des asperges… La saison hivernale n’est pas en reste avec des pommes de terre, des oignons, des carottes, des navets, des salades, des choux fleurs… Et il Il reste aussi beaucoup de vignes.

Espaces cultivés et habitat

Tous ces espaces cultivés… c’est l’image de marque de notre territoire et sa qualité de vie au quotidien ! Une agriculture vivante, née d’une formidable combinaison entre des sols favorables, une ressource en eau abondante, un climat méditerranéen, et bien entendu, des agriculteurs qui travaillent au quotidien et cultivent l’authenticité. La diversité des cultures, les haies, les cyprès et brise-vents, les terrasses et aménagements, mettent en perspective nos massifs et constituent un environnement idéal pour nos villages et leur bâti de caractère.

Et si nous devions vous en dire plus ?

Nous vous dirions que vous feriez bien de venir découvrir (ou redécouvrir) notre patrimoine paysager, nos ressources naturelles (bouger), notre gastronomie (savourer), nos animations locales (agenda) … Et ce toute l’année, car notre campagne est praticable en toute saison : chez nous la campagne, c’est sous le soleil de Provence !