Saumane de Vaucluse

Current Size: 100%

Version imprimable

Perché sur son rocher à l’entrée des Monts de Vaucluse, Saumane-de-Vaucluse domine le pays des Sorgues. Ce charmant village, à la petite église d’origine romane, aux ruelles caladées et aux maisons de pierres sèches, allie pittoresque et authenticité. Son nom latin, orthographié indifféremment au XIe siècle « Somanna » ou « Saumanna », évoque le sommet (som) ou l’ânesse (sauma).

Saumane, retour aux origines du village perché

À la fin de la préhistoire l’homme occupait déjà les abris sous roche du vallon de Chinchon. Quelques vestiges dispersés sur le territoire attestent d’une occupation romaine. L’époque féodale voit la seigneurie passer du comte de Toulouse à la papauté, puis échoir à la famille de Sade qui la conservera pendant plus de 400 ans.

Saumane, situé dans le Comtat Venaissin, fut d’abord sous la juridiction des Comtes de Toulouse jusqu’au XIIIe siècle, puis suivit le sort de l’enclave papale jusqu’à la révolution française. Saumane de Vaucluse est un village perché qui domine la vallée de la Sorgue en bord du plateau de Vaucluse.

 

Dès le XIIe siècle sur les pentes des deux vallons sont aménagées des terrasses de culture construite en pierre sèche (sans mortier) et couvertes d’oliviers. On y découvre des « bories », des petites cabanes pour les abris agricoles, ou des grandes pour les bergeries. L’érosion a creusé des « baumes » dans les falaises, grottes que les hommes ont habitées dès l’époque néolithique, et plus tard en y aménageant des habitations troglodytiques.

Vous pourrez bénéficier d’une vue imprenable sur toute la plaine plantée d’oliviers et d’essences méditerranéennes, emprunter des sentiers bordés par des kilomètres de murets en pierre sèche, traverser de nombreuses « combes » ou vallons souvent abrupts dans un paysage aride.

Point culminant de ce petit bourg « le mourre de la belle étoile », terre ancestrale de la culture de chênes truffiers et d’oliviers.

A ne pas manquer, les lavoirs, la fontaine, les ruelles, le Château de Saumane, les murs de pierre sèche, l’église, …

De nombreux sentiers de randonnées passent par Châteauneuf-de-Gadagne, ainsi que des parcours de jogging.