L'industrie papetière

Current Size: 100%

Version imprimable

Les origines de l'industrie papetière 

Les archives font état de l’incendie qui ravagea la fabrique de papier du quartier des Martinets en 1562. A cette époque, le Seigneur de Vaucluse, Esprit Sagnet, concède aux habitants de Vaucluse des terrains en bordure de Sorgue, où s’élèveront des papeteries, et notamment le Moulin du Pont…  Jusqu’au 18ème siècle, les installations sont d’une grande simplicité (roues en bois à aubes, maillets travaillant dans des auges en pierre ou en bois remplies d’eau) et ont un caractère essentiellement familial.

Papier et vieux chiffons

Les femmes des papetiers accomplissaient le travail malsain de déchirer les chiffons provenant de vieux vêtements, de linges et de pansements vendus par les hôpitaux et collectés dans le Comtat Venaissin, le Vivarais et le Dauphiné. Malgré quelques améliorations techniques apportées à la fin du 18ème siècle, la production reste modeste.

La première machine mécanique

En 1839, la rentabilité des papetiers diminue, par manque d’investissement pour moderniser et de nombreux changements de propriétaires s’ensuivent. La même année, la première machine à papier mécanique fait son apparition : les turbines hydrauliques remplacent les roues à aubes pour produire l’électricité nécessaire. La qualité du papier évolue.
A la fin du 19ème siècle, pour assurer la survie des papeteries, les apports de capitaux étrangers sont nécessaires. Les deux dernières fabriques se modernisent, les techniques évoluent, les variétés de papiers se multiplient : papier mousseline, de soie, à cigarette font la fierté du Vaucluse.

La dernière papeterie

Le marasme économique de 1930 succède à cette période florissante. Après la guerre (en 1960), la concurrence internationale porte un coup terrible et met un terme à l’industrie papetière dans le vallon de Vaucluse. La dernière papeterie ferme ses portes en 1968.

Le Moulin à Papier fait renaître l'activité

Aujourd’hui à Fontaine de Vaucluse, vous pouvez visiter « Le Moulin à Papier : Vallis Clausa » qui a repris une activité, et qui fabrique du papier de la même façon qu’au 18ème siècle. Le Moulin à Papier est animé par une roue hydraulique de 7 mètres de diamètre, porteuse de 48 pales de 2 mètres de large.

 

Informations pratiques 

Le Moulin à Papier - Chemin de la Fontaine - 84800 Fontaine-de-Vaucluse.
Entrée gratuite.