La rivière et son patrimoine

Current Size: 100%

Version imprimable

Depuis une époque reculée, les eaux de la Sorgue, abondantes et régulières, ont fourni la force motrice nécessaire à l’artisanat et à l’industrie. Les roues à aubes avaient permis l’installation de moulins à blé dès le XIIe siècle , puis la création d’ateliers pour traiter la laine et la soie…ainsi que la garance, introduite au XVIIIème siècle dans le Comtat Venaissin, la garance plante tinctoriale a favorisé l’activité industrielle au Thor, authentique signe de prospérité des villes qui ont profité de l’existence de la sorgue. On retrouve aussi des lavoirs le long de la Sorgue où les Bugadières (Lavandières Provençales) avaient pour habitude de laver les vêtements…