Monuments remarquables

Current Size: 100%

Version imprimable

L’Isle sur la Sorgue

Ancien Grenier Public

Au 17ème siècle l’ancien sextier de la ville devient trop petit. On décide donc de construire une halle aux grains, sur la place de l’église, à l’emplacement de la chapelle des pénitents blancs. L’édifice sera construit en 1779 sur les plans d’Esprit Joseph Brun. Le rez-de-chaussée était destiné aux marchandises des étrangers tandis que le premier étage était affecté à celles des habitants. Il abrite aujourd’hui, avec la salle Brun Cadet à sa gauche, l’office de tourisme intercommunal du Pays des Sorgues.

Ancien Hôtel Dieu

Construit entre 1746 et 1757 sur les plans de Jean-Baptiste Franque cet hôpital va subir de nombreux travaux d’embellissement tout au long du 18ème siècle. On y rajoutera en effet une rampe en fer forgé et un portail en ferronnerie en 1762, la chapelle de l’hôpital en 1760, une pharmacie en 1763 et une fontaine monumentale dans les jardins en 1768. L’hôpital été géré par les religieuses de Saint Josèphe venu d’Avignon depuis 1685.

Château Dumas – Caisse d’Epargne

Cet édifice fut construit en 1880 par Honoré Dumas sur les plans de l’architecte Reboul puis revendu par son fils, Hyppolyte Dumas, à la Caisse d’épargne en 1918.Le parc qui se trouve derrière a été inauguré en 1945, il était occupé depuis 1828 par une minoterie, puis à la fin du siècle par une usine à plâtre dirigée par Emile Char et Xavier Dumas.

Fontaine-de-Vaucluse

La Colonne

Cette colonne a était dressée en 1804 en l’honneur du cinquième centenaire de la naissance de Pétrarque. Placée dans un premier temps sur le site du gouffre elle sera déplacée quelques années plus tard sur la place du village peu avant la visite de la duchesse de Berry.

L’aqueduc de Gallas

Cet aqueduc inauguré en 1857 permet au canal de Carpentras de traverser la vallée de Fontaine de Vaucluse. La construction de ce canal fut d’une importance majeure pour la région puisqu’il permit d’irriguer au mieux les terres du comtat et donc le développement de la culture maraichère dans le Vaucluse. On doit sa construction à Louis Giraud qui à reçu à ce titre les insignes de chevalier de la Légion d’honneur par l’empereur Napoléon III.

Le Thor

Beffroi du Thor

En 1844 on décide d’agrandir le passage à cet endroit car l’économie de la ville est en plein essor grâce à la garance, et l’activité y devient bouillonnante. La construction de la tour démarre donc en 1845 et les travaux seront terminés en 1847. On peut observer sur la tour de l’horloge les armoiries de la ville, et cette dernière est surmontée d’une cage en fer forgé destiné à supporté la cloche.

Les remparts de la ville

Les remparts de la ville du Thor datent du XIIe siècle, d’environ 1200 mètres de circonférence et de 8 mètres de haut ils permettaient aux habitants de se protéger. Ils étaient percés de quatre portes, celle de Douzamont, celle de St Antoine, celle de Douzabas et celle du Grand-Barri. Au nord de la ville les remparts longeaient la Sorgue et on peut observer aujourd’hui leurs vestiges en se baladant le long de la rivière. On distingue encore l’appareillage en arrête de poisson qui le caractérisait.